Chroniques littéraires

La désobéissance civile, par Henri David Thoreau

 

 

En juillet 1846, Henry David Thoreau est emprisonné pour avoir refusé, en signe d’opposition à l’esclavage et à la guerre contre le Mexique, de payer un impôt à l’Etat américain. Cette expérience sera à l’origine de cet essai paru en 1849 et qui fonde le concept de désobéissance civile. Un texte qui influença Gandhi, Martin Luther King ou Nelson Mandela, et ne cesse d’inspirer philosophes et politiciens depuis plus d’un siècle et demi.

 

Mon avis

La Désobéissance Civile est la retranscription d’un discours prononcé par Thoreau en 1849.

En débutant la lecture, j’avais l’idée de noter les passages qui me semblaient intéressants pour les retranscrire dans cet article. J’ai rapidement arrêté : tout le livre mériterait d’être cité. Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé sa réflexion. L’ouvrage est court (37 pages), mais chaque mot semble minutieusement choisi, chaque fin de phrase nous amène à prendre quelques minutes pour réfléchir à la situation, à la comparer à notre époque.

Quand on sait que ces écrits ont participé à forger la pensée de Gandhi ou de Martin Luther King et les ont guidés dans leur lutte, on prend d’autant plus de plaisir à les lire.

 

Vous pouvez vous procurer La désobéissance civile chez un libraire indépendant proche de chez vous !

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply